Les particules fines qu'est ce que c'est ?

C’est quoi les particules fines

Ce sont de fines poussières microscopiques qui peuvent être d’origine naturelle quand elles proviennent de l’érosion, d’éruptions volcaniques ou de feux de végétation.

Mais les particules fines qui sont nocives pour la santé sont surtout celles d’origine humaine.

Ces particules sont classés en deux catégories :

Les PM10 : les particules de diamètre supérieur à 2,5 microns qui proviennent des pots d’échappements,
de l’usure de la chaussée et des pneumatiques, du sel et du sable utilisés l’hiver.

les PM2,5 : celles inférieures à 2,5 microns, qui proviennent des moteurs diesel,
des installations de combustion et des procédés industriels.

Plus ces particules sont petites, plus elles sont potentiellement dangereuses pour la santé, car elles pénètrent très profondément dans les voies respiratoires.

Elles entraînent ainsi une inflammation des alvéoles respiratoires, mais aussi des maladies cardio-vasculaires.

Les épisodes de pollution aux PM10 sont fréquents en hiver. En temps normal, l’air chaud contenant les polluants s’élève dans les couches supérieures de l’atmosphère, plus froides et moins denses.

En hiver, le sol se refroidit durant la nuit, et l’air à basse altitude est souvent plus chaud du fait des émissions des cheminées.

Les polluants sont en quelques sortes « piégés » sous une chape d’air chaud.

Que faire en cas de pic de pollution ?

Lorsque les concentrations de particules fines sont élevées, les personnes sensibles doivent éviter de sortir.

Parmi elles, les enfants, les personnes âgées, les personnes asthmatiques et allergiques.

Lorsqu’on sort, il est inutile de porter un masque ou un foulard car les particules sont trop petites pour que ces derniers puissent les filtrer.

Pour les parents qui promènent leurs enfants en poussette, il est impératif de les éloigner le plus possible des pots d’échappement des voitures et donc des trottoirs.

Il faut privilégier les espaces verts ou les parcs. En cas de pic de pollution, le sport en plein air (jogging, marche, vélo) est également déconseillé.

Pour les personnes qui tiennent à faire leur séance de sport, mieux vaut y aller tôt le matin ou tard le soir.

Pour autant, il n’est pas nécessaire de rester confiné chez soi.

Malgré le pic de pollution, il est conseillé de continuer à aérer régulièrement son logement, au moins 10 minutes par jour, de préférence tôt le matin et tard le soir.

Source:
https://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/
https://www.passeportsante.net/fr/Sport-et-pollution-precautions

Ecologie Citoyenne – Le blog pour en savoir plus sur l’écologie

Lire les derniers articles